Le travail de base du groupe vise l’autonomie du danseur : la faculté de construire son enchaînement signe l’assimilation de la danse. Dans ce but, une attention particulière est accordée au respect du style des différentes régions.C’est le cas dans les danses frappées des garçons, dans les rondes de filles et dans les danses de couple, majoritaires.


Diverses activités permettent aux danseurs d’enrichir leurs connaissances : séances de danses hebdomadaires, week-ends d’apprentissage avec des chorégraphes compétents, stages en Transylvanie, travail d’analyse de documentaires vidéo, spectacles occasionnels, rencontres, etc. Conscients de participer à la préservation et à la transmission d’un patrimoine immatériel, les danseuses et danseurs de Világfa n'ont de cesse d'apprendre et de s'améliorer, toujours en quête de cette culture d'une Europe centrale qui oscille entre tradition et modernité.

Cours débutant et avancé

Que vous soyez jeune ou plus agé, débutant ou chevronné, notre groupe vous propose d'apprendre et de pratiquer la danse traditionnelle et populaire de Hongrie et de Transylvanie

Stages occasionnels

Nous invitons une à deux fois par an des moniteurs de l'étranger.Ce sont alors des moments privilégiés, permettant à tous les danseurs de suivre un apprentissage exclusif et "sur mesure"

Táncház

Les danseurs de l’ensemble participent régulièrement à des bals hongrois tant à Bruxelles qu’à l’étranger.j

Un peu d'histoire et de symbolique

Depuis 2002, les groupes Vodarka et Hourvari, tous deux pratiquant la danse depuis plusieurs décennies à Bruxelles, ont décidé de collaborer et de partager leur passion conjointe des danses de Hongrie et de Transylvanie. L'Ensemble Világfa est né de cette volonté commune.

En hongrois világ signifie monde, fa désigne l’arbre, Világfa est donc « l’arbre du monde ». Dans la tradition archaïque hongroise, cet arbre est un point de liaison entre plusieurs mondes : ceux de la terre et de l’air, du visible et de l’invisible, du mouvement et de l’immobilité, de la mort et de la vie…  Les danses traditionnelles de Hongrie, de Transylvanie et de Moldavie, constituent une source d'inspiration inépuisable pour l’Ensemble Világfa.

 

DERNIÈRES NOUVELLES...

 

 

Világfa füzesi

vero Jan 05, 2017 0 Comments
Világfa couvre la Transylvanie . Rien que prononcer son nom du bout des doigts me fait monter les larmes aux yeux. Cependant ces derniers temps, on se spécialise dans les danses de Mezőség (région en Transylvanie à l’est de Cluj - Kolozsvár) - me semblait-il avoir entendu dans une petite réunion de notre groupe sur les grandes questions. Serait-on voués à la monoculture? Après tout Mezőség est agricole, alors autant suivre la tendance très tendance à la Monsanto? Mezőség était là avant Monsanto (et y sera après, entre nous). Il vaudrait donc mieux accentuer sa diversité. Nous les humbles pros, dont l’excellence n’est éclipsée que par la modestie, avons goûté aux subtilités qui font qu’en dansant une danse de Füzes, ce n’est ni Buza ni Feketelak ! Et ça saute aux yeux ! Mais la diversité ne s’arrête pas là. Quand on danse celtique, on ne craint que le ciel qui nous...

Séminaire de danse du village de Búza.

Sebastien Jan 29, 2016 0 Comments
Búza veut dire “blé” en hongrois. Et on sera d’accord pour dire que ce n’est pas mal d’avoir du blé. J’entends déjà les critiques: ils dansent par appât du gain ! Sinon, pourquoi insister sur ce même matériel? Ils ne pensent qu’au blé... avides, ces danseurs ! En effet, ce n’est pas la première fois que nos chers amis Zsolt et Ági, qui sont de remarquables danseurs par pure coïncidence, sont venus pour nous enseigner les pas de Búza. Et ce n’est pas la première fois non plus qu’on y a tous gagné. Pas de fric, non, déception pour les avares. Voyons voir. Le village de Búza se trouve dans cette région de la Transylvanie, Mezőség (Câmpia Transilvaniei), qui réunit un ensemble de villages qui ont chacun leur danse. Les figures de celles-ci peuvent sembler plus ou moins les mêmes...aux pauvres ingénus. Mais cette uniformité n’est qu’une illusion passagère, et on s’en rend bien...

Week-end de danse à Eupen

Sebastien Mai 05, 2015 0 Comments
Fidèle à l'esprit de la fête du travail, Világfa n'a pas chômé pendant le long week-end de ce 1er mai. Notre ensemble a invité les instructeurs d'un des meilleurs groupes hongrois,  Bem, à savoir István Kis et Erika Kis-Demeter apportant dans leur besace les danses hongroises de "Magyarszentbenedek" et les danses roumaines de "Harangláb". L'air vif d'Eupen a sans doute joué sa part pour permettre aux danseurs de monter dans les tours exigés par la partie hongroise, passionnée, compacte et intense. Soit dit en passant qu'István ne lésine pas vraiment sur la véhémence, ce qui laisse deviner le sort qui nous a été réservé. Ensuite sont venues les danses roumaines avec leur asymétrie envoûtante... une fois les cerveaux en bouillie rétablis après la première rencontre. La soirée a permis de complètement épuiser les batteries, si besoin était, avec de la danse libre de...

QUELQUES PHOTOS...

 

 

N'HESITEZ PAS À NOUS CONTACTER

 

 

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message